Horloge monumentale astronomique

 

La construction de cette horloge a demandé plus de 30 ans à l’horloger Daniel Vachey. Le mouvement, plus particulièrement le calendrier perpétuel avec comput ecclésiastique, s’inspire de l’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. L’horloge se compose de quatre parties distinctes:

  • A gauche, les indications du calendrier, dont la date de Pâques

  • A droite, les données astronomiques
  • Au centre, le mouvement principal et le carillon, ainsi que le cadran des fêtes mobiles
  • Au-dessus, les automates avec le bal breton, les moines et la Mort, les phases de la lune avec les marées et au sommet le coq chantant.

Daniel Vachey, Port-Louis, France, 1938-1968 Inv. IV-734

Entrée au Musée en 2005, l'horloge a été entièrement étudiée et restaurée par Peter Verhoeven, puis remise en place dans le musée, accompagnée d'un petit film qui permet de visualiser certaines fonctions.

> Retour à la galerie vidéos

Vers le haut