Une balade horlogère à Fleurier et aborigène à Môtiers

 

Va et découvre ton pays : au fil de leurs balades "A pas contés", les amisMIH appliquent cette maxime depuis plus d'une décennie, en sillonnant les Montagnes neuchâteloises et la France voisine. Sans pour autant se priver de surprises et de découvertes. Celles de samedi 31 août 2013 ont étonné et séduit les quelques 70 participants. Qui l'aurait cru d'emblée car cette balade menait simplement au Val-de-Travers. Plus précisément au village de Fleurier, pour plonger dans son histoire et, par-là, rappeler les richesses de son passé horloger et les succès de son développement actuel. 

Les amis et amies marcheurs ont écouté avidement les propos de Monsieur Michel Clément-Grandcourt, ingénieur agronome, collaborateur du Ministère de l'agriculture en France, ancien professeur et directeur d'établissement professionnel, qui consacre sa retraite aux riches archives familiales découvertes dans sa maison de Fleurier, une demeure habitée par Fritz Berthoud au 19e siècle. Descendant de la 11e génération des Berthoud, Michel Clément-Grandcourt officia en guide érudit extraordinaire, commentant autant l'histoire que l'architecture du village où l'horlogerie a été, dès le 18e siècle, le moteur du développement artisanal puis industriel. Comme ailleurs dans la chaîne du Jura, l'horlogerie, succédant à la production d'indiennes et de dentelles, a déterminé en grande partie l'urbanisme du village, ses maisons locatives et ses demeures de maître, dont il reste par bonheur de nombreux témoins. 

Les amisMIH ne sont pas passéistes et il fallait bien sûr un volet horloger contemporain pour les satisfaire pleinement. Monsieur Benoit Conrath de Parmigiani a pleinement rempli cette mission, rappelant encore que Fleurier est le village de deux prix Nobel (Ch.-Ed. Guillaume pour son alliage Invar et Daniel Bovet, pharmacologue, pour ses découvertes d'antihistamine entre autres). 

Plusieurs marques prestigieuses y produisent des montres haut de gamme, dans le sillage des Bovet de Chine et autres Vaucher, Berthoud, etc. Aujourd'hui, le vallon s'est offert un label – Qualité Fleurier – et les marques continuent d'y briller telles Bovet, Chopard, Parmigiani, Vaucher Manufacture.

Les amisMIH se sont ensuite émerveillés au musée La Grange à Môtiers, accueillis par les maîtres des lieux, Madame et Monsieur Theresa et Gérard Burckhardt-Felder. Madame a merveilleusement commenté la superbe exposition « Ciel et désert » consacrée aux artistes, peintres et sculpteurs aborigènes découverts par le couple en Australie. 

L'apéritif a brillé aussi d'effluves australiennes puis les amisMIH se sont retrouvés au restaurant des Six-Communes pour déguster un succulent repas et bien sûr un dessert en hommage à la fée locale.

Irène Brossard