Balade au Locle 1er septembre 2001

(Message 2002)

Un ciel bas pour ce premier jour de septembre. Un de ces jours qui, dans nos Montagnes, nous rappelle l’hiver à la porte, les écharpes sorties de la naphtaline, les jours qui raccourcissent. Un de ces jours à cafignons.

Pourtant, malgré la pluie du matin, la Braderie battant son plein, mais grâce à l’organisation parfaite de Mmes Huguenin et Pierbattisti, nous étions plus de trente personnes à quitter le MIH pour une randonnée devant nous conduire au Musée d’horlogerie du Château des Monts. Un périple d’un ville à l’autre, d’un musée à l’autre, à pied. A pied, et accompagnés d’un cheval, un char et le conducteur, M. Weiersmüller.

Un voyage qui n’avait rien à voir avec une course de vitesse puisque nous l’avons entrecoupé de cinq pauses. A chacune d’elles, nous avons pu goûter à l’expérience vécue par Monsieur Pierre Schwaar, le conteur qui avait agrémenté notre journée d’anniversaire.

Des histoires de rencontres vécues durant deux ans passés à sillonner la Suisse et la France, avec un char et un cheval, un compagnon parfois. Des histoires toutes simples, mais racontées avec cette passion qui fait chaud au cœur. Et nous avions besoin de chaleur! Et puis, un petit casse-croûte à mi-parcours, puis un autre à l’arrivée. Un de ces festins dont on se rappelle, tant par les saveurs que le bien-être, la chaleur, qu’il apporte. Une expérience à renouveler.